Historique

Service du Conseil départemental, les Archives départementales constituent la mémoire vivante du département.

Plus de deux siècles d'existence

Les Archives départementales sont organisées en France par la loi du 5 brumaire an V (26 octobre1796). Compte tenu de la création tardive du département par Napoléon Ier en 1808, le Tarn-et-Garonne n'est doté d'Archives départementales qu'en 1810.

Au cours des décennies suivantes, ce nouveau service s'attache à récupérer et rassembler les titres et papiers provenant des administrations et des institutions religieuses abolies par la Révolution. Depuis cette époque également, les Archives départementales contrôlent et collectent à des fins historiques les archives des administrations publiques exerçant dans le cadre du département. Le cas échéant, des dons et dépôts de documents privés viennent compléter ce vaste gisement documentaire, en perpétuel accroissement.

Bâtiment archives du Tarn et de la Garonne

De l'école normale aux Archives départementales

Les Archives départementales sont installées depuis 1902 dans une ancienne École normale construite entre 1875 et 1877 à l'initiative du Conseil départemental. Une partie des locaux (aile occidentale) est cependant réservée de 1905 à 1927 au service des enfants assistés, puis, jusqu'en 1978, au dispensaire antituberculeux. A la fin des années 1950, une vague de travaux modernise les Archives en y installant des structures autoporteuses et des rayonnages métalliques. En 1978, les Archives investissent la dernière aile du bâtiment, après le départ du dispensaire.

 

Les archives notariales et état civil, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82  

 Les archives notariales et état civil, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82  Les archives notariales et état civil, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82

 

Archives en cours de classement, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82  

  Archives en cours de classement, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82   Archives en cours de classement, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82

 

La salle de lecture des années 1950, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82  

  La salle de lecture des années 1950, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82   La salle de lecture des années 1950, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82

 

Bureau de l'archiviste, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82 

  Bureau de l'archiviste, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82   Bureau de l'archiviste, Resseguié, droit réservés, 1950, AD82

Des archives remarquables par leur ancienneté et leur richesse

Le service détient des archives remontant au IXe siècle. Le fonds de l'abbaye de Moissac, conservé du Moyen Age à la Révolution française, renferme le plus ancien document du dépôt (847) et intéresse l'histoire du Sud-Ouest, tout comme les papiers de la puissante famille d'Armagnac, parmi lesquels se trouve la «Saume» de l'Isle-Jourdain, énorme registre contenant des copies exécutées au XVIIe siècle de pièces courant du IXe au XVIe siècle.

La série des archives notariales (5E) débute au XIIe siècle et représente plus de 1 700 mètres linéaires de registres et liasses jusqu'au XIXe siècle. Les exemples sont ainsi nombreux de fonds très anciens couvrant un territoire beaucoup plus étendu que les limites du département créé en 1808.

 

Le plus ancien document du service, une donation à l'abbaye de Moissac par Austorgue, 847, AD82  

 Le plus ancien document du service, une donation à l'abbaye de Moissac par Austorgue, 847, AD82  Le plus ancien document du service, une donation à l'abbaye de Moissac par Austorgue, 847, AD82

 

Livre Bouillonat de l'hôtel de la ville de Montauban, archives déposées, 1363-1581, AD8,  

  Livre Bouillonat de l'hôtel de la ville de Montauban, archives déposées, 1363-1581, AD8,   Livre Bouillonat de l'hôtel de la ville de Montauban, archives déposées, 1363-1581, AD8,

 

Le Siège de Montauban en 1621, AD822 

  Le Siège de Montauban en 1621, AD822   Le Siège de Montauban en 1621, AD822
Partager