#8 La presse ancienne locale numérisée

l’Indépendant et le Courrier de Tarn-et-Garonne numérisés

Numérisation de l’Indépendant et du Courrier de Tarn-et-Garonne

Les différentes étapes de traitement, du papier journal au journal en ligne

Depuis près de 2 ans, les archives départementales sont engagés au côté du CRL (Centre régional du Livre) Occitanie dans un programme de numérisation de presse ancienne locale. Pour le Tarn-et-Garonne, le choix s’est porté sur deux titres de courant politique contraire : l’Indépendant, radical-socialiste et le Courrier de Tarn-et-Garonne, conservateur. Chacun de ces organes de presse relate les faits de la vie locale et des évènements nationaux et internationaux sur un ton qui leur est propre.

Lien vers l'inventaire de la presse conservée aux Archives départementales.

Lien vers la notice bibliographique de L'Indépendant de Tarn-et-Garonne.

Lien vers la notice bibliographique du Courrier de Tarn-et-Garonne.

Une opération de numérisation de cette envergure nécessite un important travail de préparation des collections et de contrôle de la prestation. Celui-ci est réalisé conjointement par les archives départementales, la bibliothèque patrimoniale de Montauban et le CRL. Au sein des archives départementales, ce sont près de trois personnes qui travaillent de façon quasi continue sur ce dossier à chaque étape d’avancement.

Acte 1, la préparation des collections

Dans un premier temps, il a fallu s’assurer de l’état matériel de chaque collection, c’est-à-dire répondre aux questions suivantes : dans quel état sont les documents ? Dispose-t-on de l’ensemble des numéros ?

Le dépôt administratif des journaux politiques locaux à la préfecture fait que les collections de l’Indépendant et du Courrier conservées aux AD82 sont assez bien tenues.

Il a néanmoins fallu vérifier le tout, boîte par boîte, numéro après numéro, pour relever les éventuels manques ou incohérences d’édition dans les dates et/ou les numéros.

Cet état très détaillé a permis de faire le point avec la Mémo patrimoine et récupérer lorsque cela était possible les numéros manquants dans leur fonds municipal.

La consultation des originaux a également été l’occasion de dresser un diagnostic de conservation des collections. Dans l’ensemble, les journaux sont en bon état avec toutefois les problématiques propres au papier journal, très sensible aux manipulations et aux conditions dans lesquelles il est conservé. Les signalements ont concerné notamment des déchirures ou une usure marquée au niveau du pli central des feuillets, quelques exemplaires à l’encre effacée, voire des articles découpés (!).

Le prestataire est ainsi informé des fragilités ou dégradations du support, et doit en tenir compte au moment de la manipulation des documents, au risque sinon d’accentuer les problèmes.

Dans la mesure du possible, les pliures centrales ont été résorbés. Les autres dégradations ne pouvaient pas être réparées dans des délais raisonnables.

Les collections sont parties depuis chez le prestataire de numérisation.

Acte 2, le contrôle-qualité des fichiers numériques (à venir)